J’ai un rêve…

Conquête – Action de gagner le cœur, l’affection ou l’Amour de quelqu’un.

Ce texte je l’ai écrit et effacé des dizaines de fois…guidée par la peur, la peur d’être trop ou pas assez, la peur de trop me dévoiler, la peur d’être jugée…
Mais quand cela vibre partout dans son corps c’est que c’est juste, c’est qu’il faut se lancer … Et au fond, je ne risque rien.

L’idée de Conquête est venue à moi, en plein #metoo et balance ton porc… Je venais de me séparer du père de mes enfants, 11 ans de vie commune où j’avais vécu à coté de moi et pas vraiment avec lui. Je commençais alors, ce que je crois être l’année la plus intense et passionnante de ma vie.

Cette année, j’ai déconstruit tous les pans de ma vie, pour laisser émerger celle qui est juste pour moi, avec pour seule boussole mon intuition. Cela demande d’aller chercher profondément en soi, de la patience, du lâcher prise mais je souhaite à tout le monde de le vivre.

Durant cette période, je me suis beaucoup intéressée au féminisme, à la virilité, la notion de genre, la sexualité, en passant des heures à lire, à visionner des reportages pour essayer de comprendre pourquoi je vivais ces évènements comme une onde de choc.

Le fait d’être une femme ne m’a jamais posé de problème dans ma vie professionnelle ou personnelle. Je n’ai jamais subi de violence, quelques injustices, mais rien qui ne m’a détruit.
J’ai de la chance, j’en suis consciente. Je me sens femme la plupart du temps, et je suis en paix avec cela. J’ai conscience également ma part masculine. L’un sans l’autre, je ne serai pas la personne que je suis. Comme tout un chacun ! A l’intérieur de moi, féminin et masculin se tiennent la main, ils sont partenaires, complémentaires, ne se font pas la guerre. Pourquoi en serait-il autrement à l’extérieur ?

Je vous l’avoue, j’ai un rêve, peut être utopique (le propre du rêve surement).

Je rêve d’un monde, où les hommes aident les femmes à exprimer leur puissance, et où les femmes aident les hommes à exprimer leur vulnérabilité. Un monde, où société patriarcale et matriarcale n’existent pas. Un monde, où la femme et l’homme sont libres d’être ce qu’ils sont, et cela même s’ils ne rentrent pas dans la norme.

Alors ici, je pars à la Conquête de personnes qui vivent mon rêve. Des hommes et des femmes qui ont fait le choix d’être en paix avec elles-même et avec l’autre.

On parlera masculinité, musique, littérature, éducation, sexualité, homosexualité, transgenre, féminité, virilité, vulnérabilité, du sens de la vie, de poésie, de liberté…d’Amour en somme !!

Bienvenu(e)s

 

Le premier jour du reste de ta vie – Etienne Daho

6 commentaires
  1. Tellement en accord avec toi ….
    j’ai décidé d’avancer, seule, mais en phase avec moi même. Je sais qu’il me reste encore du travail sur le lâcher prise , la pensée positive et la peur à maîtriser mais je suis sur le bon chemin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous allez aimer aussi